Comment je collecte et traite l'information

freshness:

On m'a posé la question de comment je m'y prenais pour collecter et traiter (lire, écouter, visionner) l'information que je vous partage.

C'est un problème épineux, auquel de nombreu.x.ses lect.eur.rice.s de cette lettre font face.

Et je sais que vous êtes nombreu.x.ses à avoir de belles stratégies sur le sujet :)

Alors je mets ici sur ma table mon système (bien imparfait) de gestion de l'information...

...et je me réjouis de lire en retour vos propres stratégies !

Imitant Mark Manson, je m'engage ici formellement à écrire une lettre listant les stratégies les plus inspirantes que vous aurez partagées en retour, pour que tout le monde en profite.

Allez, on entre dans le vif !

(Désolé, ça va être un peu long !)

Introduction

Je vais vous présenter ci-dessous le système que j'ai petit à petit mis en place pour collecter, traiter et filtrer l'information.

Après une liste des types d'informations concernés, je présenterais les sources où je collecte l'information, comment je la stocke et je la classe en vue de son traitement, comment je la traite (comment je la lis/visionne/écoute), comment je la filtre (sélection de certains extraits) puis comment je produis moi même des publications comme cette lettre sur la base de cette chaîne.

Je finirais par parler de ce qui marche et ne marche pas selon moi avec ce système.

Types d'information

Pour simplifier, je vais considérer quatre types d'information :

  • Audio (podcasts)
  • Vidéo (plateformes, documentaires)
  • Texte (articles, livres, revues)
  • Images

Chacun de ces quatre type d'information peut-être présent :

  • soit en ligne
  • soit hors ligne, notamment sur mon ordinateur ou sur mon téléphone (pour le contenu digital) ou alors en format "physique" (par exemple un bon vieux livre).

Sources

On continue avec les "entrées". Ce sont les "sources" d'information.

Côté numérique, je suis encore dépendant de quatre grosses plateformes (dont j'ai du mal à me débarrasser). Par ordre de fréquence d'usage :

  • Youtube, en premier lieu, qui est la source principale des vidéos, et aussi de pas mal de contenu audio.
    • Je m'appuie énormément sur le moteur de recommandation, qui me connait (beaucoup trop) bien, et qui me fait souvent des suggestions intéressantes,
    • Je suis aussi quelques chaînes, mais je vais au final rarement regarder leurs nouveautés systématiquement. Je m'abonne plus pour ne pas oublier qu'elles existent, et de temps en temps (= très rarement), je fais le tour des chaînes (et je me désabonne de certaines).
  • Facebook, qui est une source importante d'articles, d'images, d'audio et de vidéo, via les ami.e.s, ou certains groupes que je suis.
  • Twitter, où je collecte également les quatre type d'informations,
  • Gmail, par lequel je reçois plusieurs newsletters, ainsi que des liens vers des articles, podcasts et vidéo partagés par des proches.

Plus récemment, j'ai également de beaux contenus qui arrivent par le groupe Telegram de l'association étudiante Unipoly.

Côté "analogique" (= "monde réel"), ça se résume principalement à :

  • lire des livres
  • lire des revues papier
  • des discussions avec des proches, ami.e.s, connaissances et collègues, pour des références vers des informations des 4 types.
  • assister à des conférences.
  • visionner des documentaires dans le cadre d'événements (plus rarement).

Stockage

C'est là que ça se complique, de part la multiplicité des sources, et des situations de collectes "analogiques".

Youtube

Mon lieu de stockage préféré pour les vidéos est Youtube. J'y ai créé plusieurs playlists privées, sur les thèmes suivants (par ordre d'importance) :

  • Politique - ce qui inclut aussi tous les sujets sociaux, écologiques, etc (C'est sans doute une catégorie un peu trop grosse.)
  • Détente - tout ce qui se regarde quand je suis claqué, en fin de journée.
  • Développement personnel - tout ce qui est acquisition de compétences, dépassement de blocages, etc.
  • Voyage - une catégorie un peu "détente"
  • Entrepreneuriat.
  • Techno inspirante - tous les trucs techniques où je me dis "tiens, marrant".
  • Musique.

J'ai récemment ajouté deux autres playlist "Audio" et "Vidéo" plus "contextuelles", dans lesquelles je recherche ensuite selon la situation de visionnage dans laquelle je suis. J'en parlerais plus en détails plus tard au moment du traitement des informations.

Ce qui est cool avec Youtube, c'est que l'on peut stocker une même vidéo dans plusieurs playlist en même temps.

Pocket

Toujours côté numérique, Pocket est mon lieu de stockage préféré pour le texte, ainsi que tout l'audio et la vidéo qui n'est pas sur Youtube.

J'y stocke tout, en essayant de mettre des tags pour le retrouver plus tard. Les tags reprennent en partie les thèmes des playlists Youtube, avec un peu plus de détails. J'ai aussi commencé un tag "argumentaire" pour stocker tout ce qui peut être du matériaux pour argumenter une opinion. J'ai aussi des tags "audio" et "vidéo" pour les informations correspondantes.

Facebook

J'enregistre sur Facebook le strict minimum, à savoir:

  • les statuts/discussions auxquelles j'aimerais revenir plus tard,
  • les vidéos de la plateforme.

Je n'ai pas encore trouvé les permaliens pour stocker ces deux types de contenus sur Pocket avec le reste (et vous ?).

Ils sont classés dans des listes d'enregistrements titrées en essence comme celles de Youtube.

Dans l'ordinateur

Je stocke toutes les images trouvées sur internet en local sur l'ordinateur. Souvent en vrac. Sans grande surprise, le traitement de cette catégorie est pas ouf :)

J'ai aussi une fraction de l'information numérique stockée en local dans l'ordinateur dans des dossiers "à regarder", "à écouter", "à lire".

J'ai aussi environ deux cents ans de lecture sous forme de PDFs stockés dans un dossier nommé "Littérature".

J'ai (en ce moment) un tableau Excel intitulé "reading list" dans lequel je liste tous les livres que j'aimerais lire, par qui j'en ai entendu parler, pourquoi j'aimerais les lire, et des mots-clé pour le thème du livre.

Côté "analogique"

Côté "analogique", j'ai (presque) toujours avec moi un bon vieux carnet. Depuis quelques années, j'essaie de noter l'information avec des "balises" pour faciliter la collecte après coup. Je singularise ainsi les références, idées, choses à faire, entreprises, contacts, etc.

Je prends également des photos avec mon appareil, et plus récemment mon téléphone. Ces photos peuvent inclure des couvertures de livres à lire, ou des diapositives présentées pendant les conférences.

Traitement

Vive Ploum !

Pour ce qui est du traitement, j'essaie de suivre la stratégie de Ploum, que je trouve très bonne pour préserver l'attention : dissocier des temps de collecte (navigation sur internet) et traitement (lecture, écoute, visionnage).

Lire

J'essaie de privilégier la lecture quand je suis bien reposé. Je pioche d'abord dans les essais et longs articles, puis je poursuis éventuellement avec des articles plus courts et moins exigeants, de la fiction prenante ou des BDs, jusqu'à ce que la fatigue se fasse sentir.

Mon premier réflexe est de prendre le livre en cours dans mon sac. Souvent j'en lis un seul à la fois, et je n'en commence pas d'autre tant que je n'ai pas fini ou abandonné consciemment le premier.

Ou alors d'ouvrir Pocket sur le téléphone, car la magie de Pocket, c'est que tout le texte est accessible en hors-ligne !

Quand je suis dans les transports publics urbains courts, je lis souvent mon livre, ou alors je lis Pocket. Souvent, le bruit ambiant m'empêche de bien suivre un podcast.

Ecouter

Quand je suis dans le train, ou dans un transport calme au long cours, j'écoute les podcasts les plus exigeants, que j'aurais au préalable sélectionnés sur Pocket et sauvegardés en local avant mon départ, dans mon dossier d'ordinateur "A écouter", ou alors dans Podcast Addict (appli avec laquelle je galère encore un peu). Ceci me permet de m'informer, tout en contemplant distraitement le paysage :)

Quand je suis à la maison, et que je dois faire autre chose en même temps (cuisine, ménage, vaisselle), je vais écouter des contenus audio, notamment via Youtube (d'où l'utilité de la playlist "Audio"), mais parfois via Pocket.

Visionner

Quand je suis à la maison, que je veux me poser dans le canapé, ou alors que je mange tout seul, c'est le moment parfait pour une vidéo ! Mon premier réflexe sera toujours Youtube, même si j'essaie de me rappeler d'aller voir mon tag "vidéo" sur Pocket.

Quand j'y pense, je stocke aussi des vidéos dans mon dossier "A regarder" sur l'ordinateur pour les longs voyages en train après la tombée de la nuit. Passé un certain temps consacré à la lecture et aux podcasts, seule la vidéo capte encore mon attention.

Avec Amélie

J'ai aussi récemment commencé un tag "avec Amélie" dans Pocket, ainsi qu'une playlist Youtube "Amélie", pour ce que je voudrais écouter/visionner/lire avec Amélie.

Filtrage

Souvent, quand j'écoute/je visionne/je lis un bon contenu, j'ai envie de prendre quelques notes : pour ainsi dire, de "filtrer" une partie du contenu pour future référence éventuelle.

Quand je suis sur l'ordinateur :

  • je prends quelques notes dans un document TextEdit, qui a pour titre "notes - nom du contenu".
  • je prends parfois des captures d'écran de certains trucs difficiles à copier-coller (comme des Tweets).

Quand je suis sur le téléphone, je prends souvent des captures d'écran, trouvant laborieux la prise de notes un peu longues ou le copier-coller d'un extrait un peu long.

Quand je lis un livre, je prends des photos de certains extraits, avec le téléphone ou l'appareil photo.

J'ai essayé beaucoup d'autres choses : surligner, corner les pages, prendre des notes dans un carnet, mais je n'ai pas encore trouvé la bonne astuce pour retrouver ensuite les bons extraits quand j'en ai besoin... Et vous ?

Production

Depuis peu, je me suis mis à écrire une newsletter, et ça m'a permis de me rendre compte d'une grosse limite de tout ce système... Je lutte énormément à retrouver l'information par thème, que ce soit les informations à traiter, ou celles déjà filtrées... Il y a donc une grosse marge d'amélioration !

Pour l'instant, je fais tout à la mémoire, ce qui a de grosses limites, même si suivre l'intuition peut aussi être une façon intéressante de filtrer.

J'ai un tableau Excel intitulé "Calendrier éditorial" dans lequel je liste des "ébauches" (quelques lignes sur une idée de lettre) et des "contenus" (audio, vidéo, livre, etc.) sur lesquels je pourrais écrire une lettre, quand ils me viennent à l'esprit. Je note également quelques mots-clé de thème pour chaque ligne.

Ce qui marche

Je ne manque jamais de choses passionnantes à lire, écouter ou regarder !

Je commence à avoir une bonne stratégie sur quoi lire, écouter ou visionner, en fonction de mon niveau d'attention, de l'activité que je fais éventuellement en parallèle, ce qui me permet de traiter beaucoup d'informations de différents types au long d'une même journée.

La séparation suggérée par Ploum entre collecte et traitement fonctionne à merveille. J'ai l'impression de pouvoir traiter beaucoup plus qu'avant depuis que je le fais de façon séparée.

Ce qui ne marche pas

Je collecte beaucoup (beaucoup) plus que je ne traite. Les vidéos, podcasts, articles, livres en attente de traitement se compte par centaines, donc sans doute milliers d'heures de lecture. J'ai énormément de peine à supprimer des références qui ont l'air intéressantes (tout en sachant pertinement que je ne lirais jamais tout). Vous avez des astuces ?

Il y a des zones de stockage dans lesquelles je ne vais jamais chercher l'information pour la traiter. Je pense par exemple très rarement à aller voir mes enregistrements Facebook, encore moins à aller regarder ce que j'ai à lire sur Gmail (qui n'ait pas pu être "Pocketisé" au préalable). Et sans parler d'aller chercher un ebook PDF de 400 pages dans le dossier "Littérature" pour le lire à l'écran...

D'une manière générale, je n'ai aucune vue d'ensemble (autre que ma mémoire) des thématiques abordées par les centaines de contenus stockés et traités.

J'ai également beaucoup de peine à bien prioriser les informations que je traite. Sauf éclair de mémoire, ce sont souvent les plus récents stockés dans Pocket et Youtube que je traite en priorité.

Les informations filtrées sont également mal gérées pour l'instant. Les notes sous forme de document Text Edit sont toutes jetées dans un dossier en vrac.

Les captures d'écrans et photos d'extraits de livres ou de diapositives de conférences sont dispersées dans divers dossiers, parfois même pas bien titrées.

Tout ceci rend la valorisation du traitement de l'information en production de contenu compliquée. Tout ne tient au final qu'à la mémoire et à l'intuition... Pour le mieux ?

Conclusion

Mon système de collecte et de traitement d'information me permet pour l'instant

  • de ne jamais manquer d'information à traiter.
  • de plutôt bien optimiser la quantité d'information que je peux traiter en fonction des autres contraintes du quotidien.

Il est toutefois largement perfectible dans :

  • l'exhaustivité du traitement : éviter que de l'information stockée dans certaines plateformes ne soient jamais consultées.
  • la vue d'ensemble des contenus à traiter et filtrés, en vue notamment de la production de contenus thématiques mobilisant tout le potentiel de la collecte et du traitement.
  • la capacité à bien prioriser ce que je traite, et son éventuel corollaire : réduire le volume d'infos stockées en attente de traitement... Choisir ce que je peux a priori supprimer froidement car je ne le traiterais pas.

En espérant que cette longue lecture vous a intéressé.e, je serais ravi de :

  • répondre à vos questions spécifiques éventuelles sur certains aspects que j'aurais pu trop survoler à votre goût.
  • connaître vos stratégies à vous, en particulier celles qui pourraient m'aider à dépasser les limites actuelles de mon système.

Merci encore pour votre lecture, et au plaisir de vous lire à mon tour !

Si cet article vous a plu, recevez les suivants directement dans votre boîte mail en vous inscrivant ici.